Qui suis-je ?

Homme de 50 ans, diplômé scientifique, j’ai vécu un grand nombre d’expériences professionnelles et personnelles dans différentes structures et différents pays.

J’ai notamment pu constater durant ces 15 dernières années, la difficulté de nombreuses familles et personnes à concilier vie professionnelle et vie familiale, voire même de concilier leurs propres vies avec … eux-mêmes.

En complément de mon activité professionnelle principale, j’ai toujours été tuteur, référent jeune, responsable de stage, universitaire, organisateur de formations, de cours, élu d’associations; j’ai toujours eu à cœur de développer chez toute personne, son bien-être ou son estime de soi, au même titre que ses compétences professionnelles.

Par ailleurs rompu à la négociation et à la gestion du stress, je fais preuve d’une grande capacité de priorisation et d’inventivité. Qualités nécessaires pour résoudre nombre de situations délicates, notamment celles issues de la famille, de loin les plus compliquées n’est-ce pas ?

En plus de mes formations scientifiques et afin d’affiner mes compétences, j’ai repris une formation diplômante de niveau 1 (bac + 5) avec une spécialisation Gestion du conflit et Communication non violente. Formations reconnues par l’état,  certifiées CP FFP, avec les accréditations au Répertoire National des Certifications Professionnelles.


Cette vocation d’aider les autres est née il y a déjà très longtemps, bien avant que je décide d’en faire mon métier.

Avec le désir de continuer à développer ma vie comme je le souhaite et pour le bien être de toute ma famille, c’est tout naturellement que je me suis tourné vers le coaching familial, ou plutôt facilitateur de vie (terme que je trouve plus approprié, voir ma page : Pourquoi Facilitateur de vie), porté par le désir de partager mes découvertes vers une vie plus harmonieuse et plus satisfaisante, en tout cas, une vie comme vous l’entendez, celle que vous désirez.


Ces valeurs et ce vécu m’ont toujours nourri et donné le courage de développer une vie dictée par quelques valeurs simples :

  • toujours s’améliorer en tant que personne, pour soi mais aussi pour les autres;
  • respecter ses propres valeurs : Mine de rien, il en faut du courage pour respecter les êtres, sans jugement, respecter sa parole, avoir de la patience et de l’écoute (la bienveillante, sans arrières-pensées);
  • dispenser ses connaissances ou compétences, ceci en s’adaptant aux différentes personnes, notamment leur donner envie d’être meilleures pour elles-mêmes, à se faire confiance, et à s’estimer.

Il est bien difficile de garder la tête froide dans une région hyperactive comme l’est la région parisienne ; où chacun est pris dans une tornade infernale de 60 heures par semaine, où personne n’a le temps de se poser 5 minutes avec soi-même ou son partenaire.

Dans ces conditions, comment éviter un incident avant d’en avoir apprécié le danger ? Prenez donc du recul et le temps de réfléchir à ce trop fameux : Comment en est-on arrivé là ?