Un petit truc pour le week-end : Dépêche-toi !

Je vais maintenant prendre l’habitude de vous partager un peu de mon expérience, en synthétisant rapidement des petits trucs pour vous aider au quotidien.

Ce week-end, le truc du : Dépêche-toi !

Quelle déclaration tout un chacun utilise, pour toutes raisons, chaque jour, du matin au soir ?
Cette déclaration, vous la connaissez pourtant toutes et tous : « Dépêche-toi, on va être en retard ! »

Que vous pouvez décliner en : Allez, mets tes chaussures; Allez, avance un peu, … viens là, allez allez allez, sans parler du ‘il est où ton manteau ?’ , etc.

Ritournelle immuable du matin, alors qu’il faut partir à h et 12 minutes pile-poil, l’enfant est introuvable 3 minutes avant, planqué quelque part avec le chat, pour lui faire des câlins parce qu’il va être triste (le chat, bien sûr).

Tous les matins, même histoire : on crise, on s’énerve, on finit par attraper le gamin par la peau du .. bras, on le lance dans le coffre de la voiture en chaussettes (euhh, non, ça, c’est ce que l’on voudrait faire).

Bref, comment sortir de ce schéma ?


Pour comprendre, l’enfant ne reporte pas les échéances pour vous embêter, évidemment.

Synthétiquement :

  • il existe un décalage de la notion du temps entre vous : « fait ceci maintenant » et l’enfant : « il faut faire ceci »,
  • l’enfant n’intègre pas les informations avec les mêmes priorités que les vôtres (et il a TOUJOURS mieux à faire),
  • son cerveau doit être disponible au bon moment pour intégrer l’information (et ce n’est JAMAIS le bon moment),
  • ensuite pour traiter une information : trop tôt, ce n’est pas le moment, trop tard, il passe à autre chose (dans les deux cas le résultat est nul),
  • il doit comprendre pourquoi il fait les choses à un moment donné et pas à un autre,
  • il a besoin d’être rassuré, d’être reposé, en confiance avec lui-même, avant d’attaquer ce qui l’attend.

Malheureusement pour vous, si vous voulez éviter les conflits, c’est à vous de vous adapter à son rythme, car c’est sa personnalité, il est comme ça.

Et entre nous, ça s’appelle le respect de la personne et de la bienveillance. En aparté, intégrer ces notions est une chance d’éviter la crise d’adolescence (qui n’est pas obligatoire).


D’une manière générale, l’enfant cherche aussi une manière de se rassurer avant d’aborder l’inconnu, d’être « bien » avant le rush de la journée, au même titre que vous-mêmes avant de partir au boulot. Car l’enfant stresse, il ne verbalise pas, mais il sent, il sait : le déroulement de la journée est une inconnue, elle sera longue, fatigante, va-t-il comprendre le cours, va-t-il prendre une croix, une colle ?

Il cherchera à se reposer avant de partir, de reprendre un peu son souffle.

Surtout, aussi, après le levé (dépêche-toi, viens à table), le petit-déjeuner (avale ton jus, mange ta tartine) et l’habillement (tu ne vas pas partir comme ça, tu vas avoir trop chaud, trop froid, …).

 


Ce ‘truc’ est pour le matin, certes, mais aussi pour tous les moments où partir est une galère avec votre enfant.

Pour mettre en place un nouveau rituel, prenez une dizaine de jours, en tenant compte de ces idées :

  • Évitez les écrans, impossible de se rendre compte du temps qui passe : 5 min, 20 min, c’est pareil !
  • Prenez du recul, questionnez, étudiez votre enfant et demandez-vous pourquoi il retarde systématiquement le « bon moment » pour se préparer,
  • Essayez de découvrir le temps de réaction de votre enfant, certains ont besoin de 2 min, d’autres 7,
  • Ne faites rien au dernier moment : Prévoyez 5/10 min de délais en plus que le temps prévu avant de partir,
  • Laissez-lui le temps de réagir et de finir ce qu’il est en train de faire
    -> dans 5 min, tu arrêtes ce que tu fais et tu viens mettre tes chaussures … à la fin du chapitre tu mets ton manteau.

Après cette étude, vous connaîtrez son propre rituel :

  1. son heure de réveil optimale, et donc aussi l’heure du dodo,
  2. le nombre de fois où vous devez répéter l’information 😉
  3. ses habitudes :
    – il préfère petit-déjeuner au lit avec un bouquin, bien,
    – il VeuT mettre son manteau avant ses chaussures,
    – il DoiT envoyer un sms avant de partir,
    – …
  4. son temps de préparation :
    – il lui FauT toujours 3/4 min  avant de venir mettre la table, prendre son cartable,…
    – il lui FauT un verre d’eau avant de se brosser les dents le soir,
    – il VeuT mettre ses lacets tout seul,
  5. le bon moment pour lui demander quelque chose
    – il range sa chambre le mercredi soir,
    – il se douche le matin, le soir, .

Globalement, il vous faudra évaluer le délai de préparation ou de réalisation de chaque action avant tout décollage.

Mais pas d’inquiétude, vous définirez rapidement une habitude, 1 truc ou 2 par enfants, qu’il suffira d’intégrer dans le temps imparti.


Expérience perso ou comment éviter un carnage dès le matin

Mon fils a toujours été comme ça.

Champion du monde des têtes en l’air : vous lui demandez de prendre sa douche, et sur le chemin il aura trouvé un chat (comme par hasard). Naturellement, vous les retrouvez en train de jouer sur le balcon 15 minutes plus tard.

Et bien, il EST comme ça, voyez-vous, aucun problème de concentration ou autre, il a juste des priorités différentes des nôtres. Il est capable de partir avec des chaussettes différentes, parce que ça ne l’intéresse pas vraiment de mettre des chaussettes. Comment lui en vouloir ? Faut dire que c’est pas le truc le plus intéressant sur terre, les chaussettes !

Alors, que faire, soit vous vous énerver à chaque fois parce que tout est comme ça, et vous vous énerver toute la journée.

Soit vous faites autrement.

On a donc pris le temps de faire autrement. Par exemple, 10 minutes le matin pour défaire ses nœuds de chaussures, parce qu’il invente des nouveaux nœuds tous les 4 matins, c’est tellement plus rigolo.

Globalement, à la maison, nous avons pris le parti d’en rire, parce que ça nous fait vraiment rigoler, nous tous. Un artiste comme lui à la maison, c’est drôllissime voyez-vous !


Amusez-vous bien ce week-end !


Et, surtout, racontez-moi vos trucs et astuces;
dites-moi si cet article vous a plu ou si vous avez testé (boîte message ci-dessous).

1 commentaire sur “Un petit truc pour le week-end : Dépêche-toi !

Réagissez en me laissant un commentaire