Facilitateur de vie ?

Pourquoi ce terme ‘Facilitateur‘ de vie ?

À titre individuel, familial ou professionnel, mon objectif est de faire que chacun (re)trouve sa place dans son périmètre de vie,  que les tensions internes et les freins disparaissent afin de reprendre un chemin de vie comme vous aimeriez qu’il soit : tranquille, confiant et facile à vivre.

Mon intervention consiste à vous accompagner dans l’atteinte d’un objectif personnel, par exemple apprendre à relativiser, à prendre du recul, à rendre votre vie plus simple au quotidien. Ainsi, vous serez capable par la suite de rendre votre vie plus harmonieuse et plus bienveillante.

Ce terme « facilitateur de vie » me paraît tout à fait approprié à ce que je vous apporte : responsabilité, pleine autonomie, assumer un objectif.
Synthétiquement : il s’agit d’apprendre à gérer sa vie en pleine conscience.


Et donc, pourquoi pas médiateur ou coach, c’est la mode après tout ?

Pour tout dire, j’ai mis du temps à trouver la bonne terminologie. Ces deux termes attirent, ils parlent, ils sont tellement sexy.

Il y a beaucoup de raisons, toutes complémentaires et raisonnées, pour lesquelles je n’ai pas adopté l’un ou l’autre de ces termes. En attendant, j’ai deux raisons qui n’engagent que moi et mon idée sur les différents modes d’accompagnement existants.

Psy-quelque chose…

Écartons d’emblée tout rapprochement entre les psy++ et les coachs. Aucun besoin de s’étendre très loin, ça n’a aucun rapport. Le premier fait partie des sciences de la guérison, l’autre fait partie des sciences humaines.

Le coaching est une discipline des sciences humaines concrète, pragmatique, dont le but est l’accompagnement de l’individu, d’une équipe ou d’une organisation, dans l’accomplissement de son objectif.

Bref, médiateur ou coach, then ? Nop, « Facilitateur de vie ».


Raison 1 : Travailler sur le long terme ET sur le global

Le but d’un médiateur est d’appliquer une équation unaire : un problème = une solution. Point.
Que ce soit un médiateur dont l’unique objectif est de résoudre une problématique d’ordre administratif (faire appliquer une règle de loi), ou un coach spécialisé dont la discipline est de vous donner du bien-être ponctuellement (sophrologue, hypnothérapie, …), aucun ne travaille sur le long terme pour vous faire découvrir votre « vous-même », ou tout du moins, une nouvelle facette de vous-même, ce n’est pas leur travail.

Ainsi, le terme de coach (familial, homestaging, love, …) est encore généraliste et est souvent relatif au bien-être. Certes, ce moment de pause fait beaucoup de bien le temps que a dure, mais ce n’est pas le métier d’un coaching professionnel qui est l’accompagnement vers un objectif précis, que vous aurez défini vous-même.

Il faudra différencier les deux notions (différentes mais complémentaires) que sont le coach et le coach professionnel.

Le coach professionnel ne vous apporte pas de solutions toutes faites, il vous apprend à les créer !

Raison 2 : Les nouvelles perspectives

Le principe même d’utiliser les méthodes de communication (systémique,  PNL, …); méthodes universelles et adoptées par tous, limite de fait la recherche de nouvelles perspectives, de nouvelles façons d’envisager les choses. Le principe de ces méthodes est de trouver des éléments de langage et de gestuels communs aux individus; afin de trouver un système de communication performant, verbal ou non. Ce ne sont pas des solutions, ce sont des outils.

Pour ma part, cela signifie qu’une fine, chacun reste dans sa position habituelle et confortable et essaye tant bien que mal de comprendre l’autres, ce qui ne résout rien.

Ce qui ne fera jamais avancer le schmilblick, si personne ne cherche vraiment à comprendre ce que dit l’autre, pourquoi et comment il le dit.

Médiateur

C’est une notion encadrée juridiquement, dont le poste va de paire avec une formation universitaire diplômante. Le médiateur intervient dans un cadre légal, pour trouver une solution juridique. C’est une activité professionnelle dont l’intervenant vise à provoquer l’émergence d’une résolution juridique, applicable dans un cadre de loi, résolution qui s’impose aux parties prenantes.

Personnellement, de ce que je constate, l’objectif d’un médiateur peut être de désamorcer un conflit qui tend vers la violence, de réinstaurer une communication, et à trouver une échappatoire raisonnable aux deux parties.

Ce n’est pas son rôle de trouver une solution pérenne, ou de proposer des trucs et astuces pour faciliter votre quotidien.

Coach‘ et ‘Coaching professionnel

Je ferai le distinguo entre coach et coaching professionnel, car je pense qu’il y a un périmètre à définir pour chacun de ces termes.

Coach

Personnellement, je pense qu’un coach s’occupe principalement d’apporter du bien-être aux personnes afin qu’elles se sentent mieux dans leur quotidien, et je constate qu’il y a encore beaucoup à faire pour eux car ils ont tous quelque chose à apporter et inventer dans ce domaine.

Ce système ne me correspond pas, parce qu’il s’agit la plupart du temps de promouvoir une méthode unique, par essence, méthode pas du tout personnalisée.

Coaching professionnel

En revanche, le coaching professionnel accompagne l’individu, la famille, ou une équipe vers un objectif défini à l’avance (voir objectifs ici), dans un cadre défini par une charte de déontologie (lire ici).

Mon travail consiste à faire immerger « vôtre » solution, construite sur vos qualités ET vos défauts. Cette solution existe en vous quelque part, il faut oser creuser et aller la chercher, la faire remonter au niveau de votre conscience. C’est une recherche très personnelle, si confidentielle qu’aucune solution universelle ne pourra satisfaire.

Ma compétence est de savoir synthétiser et hiérarchiser un très grand nombre de paramètres, physiques et émotionnels. Cela permet de débroussailler votre chemin de vie; de trouver des idées concrètes, traduites avec vos mots.

J’insiste, ce chemin existe déjà en vous, c’est le vôtre, je ne fais que trouver l’interrupteur. C’est pourquoi, j’estime ne rien avoir à vous apprendre puisque la solution, c’est vous qui la détenez !