Olivier_Maisonneuve-Mynicefamily-parentalite-facilitateur-vie-courbevoie-coach-couple-enfant-famille-Organisation-famille

Soyons différents, comme les autres

Un vaste petit sujet pour ce weekend (non, je ne vais pas multiplier les oxymores).

Deux choses me poussent à écrire aujourd’hui sur le sujet de la différence vs normalité, une vidéo regardée en début de semaine sur le thème de la jalousie/possessivité et, en déduction, un rappel de la fameuse expression « Comment être naturel ? » (en voir l’origine ici).


Vivre avec ses différences

Toute personne a besoin d’être respectée en tant qu’individu unique, je ne vous apprends rien, c’est bien l’idée première de la crise d’adolescence (entre 2 et 50 ans 😉). Et cet individu, Votre Personnalité, comment s’est-il construit ? Quelles en sont les bases ? Peu importe la réponse, puisque les faits sont que vous êtes là, dans un certain « état de votre individu« .

En l’état actuel, vous vivez avec un certain package de réactions émotionnelles, de convictions, un équilibre entre vos qualités et vos défauts, des besoins, des désirs, etc. La question que je vous soumets alors est : dans la vie de tous les jours, cet état est-il compatible avec votre vie quotidienne, vie de couple, vie de famille ? Ou bien voudriez-vous changer certaines choses ?

Etes-vous en accord avec vous-mêmes dans votre propre fonctionnement, celui que vous considérez comme normal ?

Si vous n’êtes pas en accord, s’il existe un déséquilibre, comment changer soi-même ?

Besoin de changer d’air ?

Beaucoup de littérature, plus ou moins scientifique, vous donne des trucs et astuces. Beaucoup trop dirais-je, quand on fait la liste des bouquins par milliers (oui, j’ai osé) parlant de la vie de famille, du coaching de couple ou d’éducation; je comprends pourquoi vous êtes totalement perdu.

Attention, je ne suis pas contre l’information, bien au contraire.

Mais ce n’est pas très étonnant de vous faire penser que l’herbe est toujours plus grasse chez le voisin, comment voulez-vous en sortir ? Trop d’info, tue l’info !

S’il est bien d’appliquer quelques trucs pour résoudre certaines problématiques très ponctuelles; je constate bien trop souvent que toute cette information vous démoralise plutôt que vous faire du bien, car la tâche vous semble impossible à atteindre tellement c’est énorme.

Voilà pour votre confiance en vous et un bon coup pour le moral ! A contrario, il faut beaucoup de courage pour s’opposer à tant d’affirmations (sic).

C’est toujours mieux chez les autres

De surcroît, cela vous laisse l’impression que ce n’est jamais assez bien, puisque toutes ces infos vous montrent sans cesse comment faire mieux, et que chez les autres c’est (soi-disant) possible. Ce que bien sûr, vous ne pourrez jamais constater. Votre ami.e d’enfance ne vous dira jamais que sa situation est pire; parce que s’il y a bien un truc que personne ne raconte jamais vraiment, c’est l’échec de son couple ou de sa famille, car cela renvoie à une incapacité narcissique (En fait si, ils en parleront, mais après avoir tapé le mur !).

Être soi-même

Si vous êtes perdu et si la situation n’est pas plus belle ailleurs, autant être soi-même en élaborant ses propres certitudes.

Commencer par arrêter de vous comparer à la norme et de penser que la normalité est la panacée.

Si certaines de vos réactions quotidiennes vous gênent, que vous les savez toxiques pour vous, votre couple ou votre famille : jalousies, obsession du rangement, du ménage, stress, troubles alimentaires et autres addictions, … que sais-je (et si celles-ci n’atteignent pas le statut enviable de troubles psychiques); n’hésitez pas à les regardez, à les compter, à les décrire, les analyser. Si ces réactions vous gênent et que vous voulez réagir plus  « normalement », que tout ça n’ait plus lieu d’être, vous pouvez changer.

Matériellement, le cerveau est plastique, il sait apprendre et changer tout seul comme un grand, encore fait-il le motiver.

Osez changer, osez évoluer

La nature même de l’humain est de s’adapter, d’évoluer (je n’invente rien, regardez les Néandertaliens, ils n’avaient même pas la télé).

Changer n’est pas tout mettre par terre et recommencer à zéro. Vous pensez vivre une vraie galère si vous changez une habitude, que la situation va être pire, mais le cerveau a besoin de nouveauté, de surprise, c’est pourquoi il faut oser, oser changer et s’améliorer. Il s’agit d’évoluer, petits bouts par petits bouts. Vous allez vous faire confiance en s’améliorant par petites touches, en vous satisfaisant des petites avancées.

Par exemple, beaucoup de personnes affirment « ne pas savoir faire » ceci ou cela, mais n’ont en fait jamais essayé. Je leur dirais justement, d’essayer de faire, de se tromper peut-être, de réussir enfin, mais de se confronter à la réalité, en toute conscience. Et de prendre du plaisir dans la nouveauté.

Parfois, changer la disposition de quelques meubles suffit à mettre en route le mouvement. Commencez par cela.

Se faire confiance est le premier pas pour avoir confiance en soi. Prenez du plaisir à la moindre évolution, même la plus faible qui soit, soyez content de vous.

 


Besoin d’avoir confiance en vous, de vous faciliter la vie, de rebooster votre couple, votre famille ?

Prenez rendez-vous :par téléphone au 06 63 22 37 23
via le formulaire de contact ici.
par mail Clic ici

 

Laissez-moi un commentaire, un thème à développer, ...