Dossier du facilitateur : La distorsion cognitive



Etes-vous centré.e, comme on dit dans le jargon ?

Un peu perdu.e, vous ne savez plus trop quoi penser, vous êtes différent.e des autres ?
Etes-vous à un moment où votre objectivité a perdu de sa superbe, vous exagérez négativement les ressentis des événements autour de vous ?

Seriez-vous sujet à une Distorsion Cognitive ? (Aucune inquiétude, ça ne pique pas !)

 


A quoi ça ? Distorsion cognitive ?

Commençons par une définition (traduction totalement personnel) issue de son créateur Aaron T. Beck, il y a pile-presque-poil 50 ans.

Une distorsion cognitive est un défaut de rationalité qui nous fait interpréter et/ou conclure de manière exagérée et irrationnelle, des événements et informations extérieurs.

Soufflez,

Au pire du pire, vous l’aurez compris : les conséquences contribuent aux troubles extrêmes dont tout le monde a entendus parler : dépression, anxiété, TOC, …
Perso, je regrette seulement qu’aucun chercher n’ai trouvé de distorsions cognitives ayant des conséquences trop POSITIVES (Mais, je n’abandonne pas l’idée).

Jouons à un jeu

Ce jeu consiste à cocher les cases «  C’est tout moi ! ! » correspondant à votre profil.

Ne soyez pas sévère avec vous-mêmes, ne vous jugez pas ! Restez vous-mêmes, sans pression, sans se cacher derrière le fil de la souris : Restez zen, ni positif ni négatif : soyez VOUS.

A la fin, comptez vos points, vous prenez le chemin du stress, voire de la petite déprime ou le chemin de la conscience de soi, de l’autonomie et de la responsabilité ?

Le seul risque serait de mieux vous connaître ! (y’a pire, non ?) et donc de savoir sur quel(s) levier(s) travailler pour vous recentrer.


Allez, une petite dizaine, et on se reconnait…

Tout ou rien

Penser de façon binaire, sans nuance : 1 ou 0, bien/mal, tout/rien, noir/blanc, jamais/toujours, …
C’est tout moi !Que faire ?
J’ai raté ma tarte aux pommes, je suis vraiment nul.le, bon.ne à rien !

Qu’est-ce qu’ils sont nuls, pas un pour rattraper l’autre !

Trop perfectionniste peut-être ?

Soyez gentil.le avec vous-mêmes : ‘Ce n’est pas grave’

J’ai cassé une assiette ? Chouette, continuons, je ne pouvais plus voir ce service en peinture de toute façon !

Interférence arbitraire

Tirer des conséquences définitives (et toujours négatives) à partir de conclusions sans preuves.

C’est tout moi !Que faire ?
On a bien rigolé hier soir, et là, il ne me regarde même pas ! Il m’en veut mais de quoi ?

De toutes façons mes collègues ne m’aiment pas !

Il ne me rappelle pas, qu’est-ce que j’ai pu lui faire ? En plus il va mal le prendre si je le rappelle !

Ma grand-mère dirait : Tu lui as demandé au moins ?

Généralisation ou sur-généralisation

Déduire une logique universelle d’une ou quelques expérience(s).

C’est tout moi !Que faire ?
J’ai râté ma tarte au pomme !

Décidément, je n’arriverai jamais à cuisiner correctement !

J’ai raté un partiel, je ne suis vraiment pas fait pour la fac !

Encore et encore : Rater des tartes au pomme, encore et beaucoup si possible : et comprendre pourquoi elles sont râtées !

Vous finirez pas soit réussir, soit être sûr de vous : vous ne savez pas cuisiner (et ça arrive même aux meilleurs !)

Filtre

Phénomène qui vous focalise sur des petits détails négatifs et du coup, toute la situation devient négative.

C’est tout moi !Que faire ?
J’ai échoué à un examen blanc de SVT, je ne pourrai jamais faire médecine !Un peu violent non ?
Priorisez, hiérarchisez, réfléchissez !

Dramatisation & Minimisation

Le fait d’amoindrir les effets positifs d’un événement ou d’en exagérer les conséquences.

C’est tout moi !Que faire ?
Quel coup de bol d’avoir réussi ce test !

Je suis arrivé en retard, mon patron va me virer !

Ça fait une demi-heure qu’il est parti acheter du pain, il m’a quitté !

Reprendre l’origine des événements et rester factuel (non ce n’est pas reprendre la fac

Reprendre le déroulé des faits ; Que s’est-il passé pour en arriver là ? C’est votre talent qui a parlé ? C’est la faute à pas-de-chance ?

Personnalisation

S’approprier la responsabilité d’événements extérieurs à soi.

C’est tout moi !Que faire ?
Ma fille a loupé son bac français, j’aurais dû être plus présent.e !Faites la part des choses : Vraiment, c’est à cause de vous ? et non pas les 3 jours passés à Solidays avec les copines ?

Raisonnement émotionnel

Prendre pour acquis que des états émotifs correspondent à la réalité.

C’est tout moi !Que faire ?
Il y a un danger parce que j’ai peur

Je me sens coupable, c’est donc de ma faute !

‘Je suis stupide’ au lieu ‘je me sens stupide’

C’est ce que je ressens, cela doit donc évidemment correspondre à la réalité

Pour paraphraser un célèbre film : « Ce n’est pas ta faute ! »

Rendons à César : prenez du recul et accepter d’avoir son propre degré de sensibilité : Moi, le sang ne me fait rien (Combien ont tourné de l’œil en lisant ce mot ?)

Croyances

Pas besoin d’un long discours, ce sont toutes ces obligations qui commencent par : Il devrait, je dois, il faudrait, il faut que, il suffirait que …

C’est tout moi !Que faire ?
Je ne peux pas déjeuner, j’ai un mail à finir !

Je ne peux pas aller au cinéma, il faut que je descende la poubelle !

Tous ces « je peux pas, j’ai piscine !« 

Arrêter de s’accrocher à ce que l’éducation rabâche en permanence (pas facile, mais il s’agit d’autonomie) : tu dois le faire, sinon pafpaf sur la tête !

Rester réaliste et éviter les : il faut que, il suffit de, y’a plus qu’a… accepter qu’il n’y ait pas de punitions (conséquences) si vous ne faites pas ‘les choses’.

 

Etiquetage

Oui, ça se rapproche beaucoup du « Made in China » et de son aura : « C’est naze mais c’est pas cher »

Il s’agit de coller une étiquette et en généraliser le trait ou l’événement de manière plutôt simpliste.

C’est tout moi !Que faire ?
Il n’aime pas les brocolis, de toute façon, il n’aime rien !

Penser « Je suis un perdant-né » plutôt que « j’ai raté mon coup ».

Vous aimez les brocolis ?

Blâme

Le coup classique : « C’est pas moi, c’est l’autre ! ».

C’est tout moi !Que faire ?
J’ai posé mes clefs ici, quelqu’un a dû les déplacer !

Si elle me quitte, c’est à cause de … (cocher la case…)

On se sent coupable ? Et alors ? Accepter les erreurs, les vôtres, les autres. C’est pas très grave, les erreurs.

Accepter de passer pour un ‘bip’, vous verrez à quel point les gens sont indifférents !

Mais difficile d’échapper au regard de son papa ou sa maman, hein ?

 


Ayé ?
Je vous rassure, il est possible d’en trouver pleins d’autres 😁


Vous voulez passer à autre chose ? Vous voulez enfin faire « comme vous voulez » ?

Pas de problème : je vous accompagne : Contactez-moi ici

Ou vous pouvez me partager sur :

  • Facebook :
  • ou Linkedin :

Laissez-moi un commentaire